Web Analytics

 Taurus - 500 G 27 Sport
 Retour liste des marques


Taurus G 27 Sport motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
5119

Cylindrée : 500
Modèle : G 27 Sport
Production : 1935 - 1939
Catégorie : (R) Route

Taurus
500 G 27 Sport - 1936
Les folles techniques italiennes des années trente


Massive, germanique d'aspect et luxueusement équipée, la Taurus 500 offrait une technique aussi sophistiquée qu'originale. Le superbe bloc-moteur, dessiné par l'ingénieur Vittorio Guerzoni (d'où le G de l'appellation du modèle), resume tous les must de l'époque : un imposant ACT entraîné par arbre et couples coniques et de volumineux ressorts de soupapes en épingle à l'air libre. A cette version Sport double échappement, donnée pour 115 km/h, s'ajoutait une version Super Sport à simple tube annoncée, sans doute avec optimisme, pour 150 km/h. Tous les modèles étaient disponibles avec ou sans suspension arrière et, sur option, avec un carburateur spécial TT et un réservoir d'huile supplémentaire.

Une suspension par barres de torsion
Cette suspension arrière est une particularité remarquable de la Taurus. Le bras oscillant triangulé très rigide (qui remplace le bras en acier matricé des années précédentes) coulisse dans des glissières curvilignes à l'arrière avec deux amortisseurs à friction facilement réglables par de grosses molettes tandis que la fonction ressort est confiée à des barres de torsion à éléments multiples dans l'articulation du bras.

Une bien courte période créative
Créé en 1901, Taurus, ne vient à la moto qu'en 1933 avec l'ingénieur Guerzoni, célèbre pour ses moteurs Mignon et une 500 à deux ACT entraînés par chaîne construite en 1938. De 1933 à 39, Taurus, bientôt dénommé MG-Taurus, produit des 250 culbutées et simple ACT et des 500 simple ACT. Ces dernières sont remplacées en 1938 par les 500 TN culbutées et, TS à deux ACT. Après-guerre Taurus fabrique des 50 cm3 suivis par des 160 deux temps et 200 cm3 quatre temps puis la marque disparaît en 1966.

Bloc-moteur Taurus monocylindre 4 t refroidi par air - 499 cm3 (85 x 88 mm) - Simple ACT entraîné par arbre et couples coniques - 2 soupapes à ressorts en épingle - Carburateur AMAL - Graissage par triple pompe à engrenages et carter sec - Allumage/éclairage par Magdyno Bosch - Embrayage multidisque en bain d'huile - Boîte 4 rapports par sélecteur au pied - Cadre simple berceau dédoublé - Suspensions av. à parallélogramme, ar. oscillante à barres de torsion - Freins à tambour ø 200 mm - Pneus 3,25 x 19" - 150 kg - 150 km/h.

Luxueusement finie et équipée, la Taurus offre un tableau de bord complet incorporé au réservoir : avec jauge à essence, ampèremètre et montre.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.