Web Analytics

 Tosho - 125 Pandora TS-1
 Retour liste des marques


Tosho Pandora TS-1 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
9828

Cylindrée : 125
Modèle : Pandora TS-1
Production : 1958 - 1962
Catégorie : R (Scooter)

Tosho 
125 Pandora 1958
Le nippon à longues queues

Furieusement inspirée par les automobiles américaines et leurs ailerons démesurés, le Pandora est créé par Tosho, une nouvelle marque née à Tokyo en 1958 de l'accouplement de TOhatsu et SHOwa et qui entend prendre le meilleur de ses deux géniteurs pour produire des 50 cm3 sous label Echo et ce scooter Pandora. 

Bifide
Le Tosho Pandora 125 TS-1 n'a pas cédé à la nouvelle vogue du polyester. Sa carrosserie est en acier et les ailerons arrière sont rapportés. Subjugué par les longues queues des automobiles américaines, le Pandora est en effet l'un des plus beaux exemples de double appendice caudal appliqué au scooter. Un artifice astucieusement réalisé par des rajouts sur la carrosserie tout acier. Ce Pandora bifide ne vivra qu'à peine quatre ans de 1959 à 1962, vendu à 3900 exemplaires sans avoir su s'imposer face aux tout puissants Mitsubishi Silver Pigeon et Fuji Rabbit, qui, eux, vendront respectivement près de 175 000 et 239 000 unités.  Au salon d'octobre 1958 le Pandora proposé à 128 000 ¥, était pourtant à peine plus cher que ses grands concurrents. Un Mitsubishi C83 vaut alors 124 000 ¥ et un Fuji S82 120 000. À titre de comparaison avec les motos, un Tohatsu 125 valait 120 000 ¥ et la Honda 125 CB92, plus connue chez nous, était affichée à 155 000 ¥ la même année. 

Moderne et classique
Ce beau Pandora est dans la norme japonaise d'alors, avec un monocylindre deux-temps accouplé à un variateur à courroie qui développe 6,5 ch à 5 500 tr/min avec un couple de 1,03 kgm et un poids de 120 kg. Moteur et transmission sont montés fixes dans le cadre et on y accède en soulevant toute la coque articulée dans sa partie arrière. Clignotants et démarreur électrique (type dynastart) sont un équipement standard et le poste de commande, simplifié au maximum, ne comprend que la poignée de gaz, à droite, et, très bizarrement, un frein avant commandé à gauche.  Il n'a malheureusement que des petites roues chaussées en 4,00 x 8 pouces. 

Monocylindre 2 temps refroidi par air forcé - 123 cm3 (52 x 58 mm) - 6,5 ch/ 5200 tr/min - 1,03 mkg/4000 tr/min -  Démarrage par dynastart (6V) ou kick - Transmissions primaire par variateur à courroie, secondaire par chaîne sous carter étanche - Partie cycle : poutre centrale en tôle emboutie, coque arrière relevable en tôle - Suspension av. à roue poussée, ar. oscillante à 2 amortisseurs - Empattement 1350 mm - Freins à tambour av. à main gauche, ar. au pied - Pneus 4,00 x 8" - 120 kg - 77 km/h

Cet unique exemplaire en Europe, du rare Pandora fait partie de la collection exposée au museo Lambretta e Scooter à Rodano à côté de l'aéroport de Milan-Linate. 





Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.