Web Analytics

 Victoria - 350 V35 Bergmeister ISDT
 Retour liste des marques


Victoria V35 Bergmeister ISDT motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : H. Krackowizer
9714

Cylindrée : 350
Modèle : V35 Bergmeister ISDT
Production : 1955 - 1955
Catégorie : (TT) Enduro

Victoria
350 Bergmeister compétition - 1955
Que n'est-elle pas née plus tôt ?


La Victoria V35 Bergmeister (qui servit de modèle aux Lilac japonaises), lancée en 1952, fut l'une des plus belles motos allemande des années cinquante. Alors qu'avant la guerre, les modèles Bergmeister étaient animés par un flat twin placé en long dans le cadre, la nouvelle V35 de 1952 offrait un bicylindre en V face à la route, remarquablement moderne, et une transmission par arbre.

Un modèle réduit de la 750 Ardie-Küchen
Le moteur était issu d'une étude réalisée avant guerre en 750 cm3 pour le compte d'Ardie par Richard Küchen, un ingénieur célèbre aussi pour ses flat twins créés pour Zündapp. Le bloc-moteur, d'un dessin très net de la V35, était aussi beau qu'efficace et ses performances étaient très prometteuses, bien qu'il fut affligé de quelques défauts de carburation à froid dus à la forme torturée des conduits d'admission. Le plus gros handicap à la diffusion de la V35 fut cependant son prix de 2 475 DM, 200 de plus que la Horex 350 Regina et la Bergmeister ne se vendit qu'à 5 000 exemplaires, entre 1952 et 1955, contre 11 000 pour la Horex. La V35, enfin, n'offrait qu'une suspension arrière coulissante, qui commençait à paraître bien démodée face aux oscillantes apparues chez la concurrence, en particulier en compétition.

La riposte
La riposte vint, en 1955, avec l'apparition d'une Bergmeister de compétition, développée par l'ingénieur Harald Oelerich, passé de Horex à Victoria, en 1954. Grâce à ses soins (alimentation par deux carbus et puissance portée à
28 ch), la Bergmeister remporta sept médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, dans le deuxième semestre 1954, en utilisant la vieille suspension coulissante, puis, cinq médailles d'or et une de bronze avec sa nouvelle suspension, dans les six premiers mois de 1955.

Bicylindre en V à 45° face à la route 4 t refroidi par air - 345 cm3 - (64 x 54 mm) - 28 ch à 6 500 tr/min - Soupapes culbutées - 2 carbus Bing - Allumage batterie/bobine - Carter humide (2,2 l d'huile) - Boîte à chaînes à 4 rapports - Transmission par arbre - Cadre double berceau - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - Freins à tambour Ø 180 mm - Pneus av. 3,00 x 19", ar. 3,50 x 17" - Réservoir 18 l - 180 kg - 140 km/h.

Construite à six exemplaires (celui-ci appartient à son créateur, l'ingénieur H. Oelerich), cette Bergmeister compétition paraît toujours très moderne. La liaison des deux échappements passant derrière la selle, mieux vaut ne pas s'asseoir trop en arrière !

Retrouvez la Victoria et toutes les autres motos conçues par Richard Küchen dans "Motos insolites et prototypes hors normes" par François-Marie Dumas - Editions ETAI


Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.