Web Analytics

 Peugeot - 350 P 135 GTS
 Retour liste des marques


Peugeot P 135 GTS motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
1316

Cylindrée : 350
Modèle : P 135 GTS
Production : 1936 - 1945
Catégorie : (R) Route

Peugeot
350 cm3 P135 GTS - 1938
L'art d'accommoder les restes


Au milieu des années trente, l'industrie française de la moto semble florissante avec 10 à 12 000 machines vendues par an. La situation n'est pourtant pas bonne, la concurrence sévère, les prix en hausse et le pouvoir d'achat en baisse. Le salaire moyen d'un ouvrier n'est alors que de 850 F par mois.

Le Lion a trop bien fait
Pour Peugeot, il devient urgent de réagir. La gamme "Grande puissance", qui comprend des 350 et 500 à soupapes latérales (P117 et 417) ou culbutées (P115 à trois vitesses, 415 et 515 à quatre vitesses), souffre en fait de sur-qualité. Toutes les versions sont dérivées du modèle de haut de gamme, la 515 culbutée, et reviennent beaucoup trop cher en fabrication. Peugeot renverse donc la vapeur et présente, en avril 1936, la P?135 qui inaugure une nouvelle gamme dite "Grand Sport". Cette 350 cm3 est cette fois une extrapolation du bas de gamme, à savoir la dernière version de la P 112 à soupapes latérales, célèbre pour avoir effectué un Paris-Moscou et un tour des vingt capitales d'Europe en un mois aux mains de Robert Sexé. Peugeot a tout simplement greffé sur ce bas-moteur, beaucoup plus léger, le haut-moteur à soupapes culbutées issu des 350 "Grande puissance".

Tout sauf la boîte
Judicieux calcul : jusqu'à fin 1936, où les modèles coexistent, la 135 vaudra de 4 250 à 4 450 F suivant les versions, contre 5 100 F pour la 115 et 6 250 F pour la 515. Le revers de la médaille est que le petit bloc-moteur, issu de la 112, n'accepte qu'une boîte trois rapports à main, dépassée à cette époque où les autres fabriquants en sont aux quatre vitesses par sélecteur au pied. Impossible à modifier, la 135 ne connaîtra qu'une faible diffusion jusqu'à l'immédiat après-guerre.

Monocylindre 4 temps refroidi par air - 350 cm3 (72 x 85 mm) - 14 ch - Soupapes culbutées - Allumage magnéto - Carburateur Amal Ø 24 mm - Graissage sous pression, carter humide - Embrayage multidisque - Bloc moteur-boîte 3 rapports à main - Cadre double berceau boulonné - Suspension av. à parallélogramme - Freins à tambour Ø 170 mm - Pneus 3,50 x 19" - 145 kg - 120 km/h.

Pour cette 135 GTS, haut Luxe, Peugeot montait les options échappements relevés et chromage intégral.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.