Zenith - Gradua model A
 Retour liste des marques


Zenith Gradua model A motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
2512

Cylindrée : 500
Modèle : Gradua model A
Production : 1922 -
Catégorie : (R) Route
   
Zenith-Bradshaw
500 model A Gradua - 1922
Un exceptionnel moteur refroidi par huile


Avant de se tourner définitivement vers des moteurs Jap, qu'il allait utiliser jusqu'à sa fin en 1950, Zenith avait monté, depuis 1904, des moteurs Fafnir, Green-Precision refroidi par eau, Blackburne, Villiers et ce rare Bradshaw.

Gradua : Zenith invente le variateur
Zenith acquit sa renommée à partir de 1912 en proposant (comme Rudge) un changement de vitesse progressif par poulie moteur à écartement des joues variable commandé par manivelle. La grande marque anglaise lui devra de très nombreux records et victoires en course. Ce dispositif, baptisé Gradua, préfigurait le changement de vitesse automatique de tous nos
50 cm3 modernes. Il permettait des variations de rapport de 7 à 1 à 3,5 à 1 et n'avait pour principal défaut que l'absence d'embrayage. A titre comparatif, la même Zenith-Bradshaw de 1922, dans sa version B à boîte Sturmey-Archer trois vitesses, offrait quand même des prestations plus élevées avec un premier rapport de
13,75 à 1 et une troisième de 4,75 à 1.

La révolution du moteur Bradshaw
En 1922, Zenith fait appel au célèbre ingénieur Granville Bradshaw qui vient de se faire remarquer par ses remarquables mais fragiles réalisations : les Skootamota et ABC. Comme cette dernière, le moteur dessiné par Bradshaw pour Zenith est un bicylindre à plat très moderne à soupapes culbutées. Là s'arrête la comparaison car le bicylindre du Zenith est disposé en long, et non en travers, et innove avec un refroidissement par huile. Le lubrifiant est contenu dans le carter moteur, une exception à cette époque, et une pompe à vis hélicoïdale le fait circuler autour des cylindres fonte presque totalement encastrés dans le carter moteur principal.

Moteur Bradshaw bicylindre à plat refroidi par huile - 494 cm3 (68 x 68 mm) - Soupapes culbutées - Carter humide contenant l'huile servant à la lubrification et au refroidissement, autonomie supérieure à 500 km - Allumage magnéto - Transmission directe par courroie avec variateur par poulie variable, rapports de 3,5 à 7 à 1 choisis par manivelle au réservoir - Pas d'embrayage - Cadre simple berceau, moteur suspendu - Pneus 2,50 x 26" - Freins à patins.

Comme les autres moteurs Bradshaw, celui-ci péchait… par son excès de modernisme. Performant, mais cher et assez fragile, il ne vivra qu'une année.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales