Web Analytics

 Lambretta Innocenti - 125 LD
 Retour liste des marques


Lambretta Innocenti LD motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
2803

Cylindrée : 125
Modèle : LD
Production : 1952 - 1959
Catégorie : (R) Scooter

Lambretta
125 LD - 1952
L'éternel n° 2


Comme tant d'autres usines ayant construit du matériel de guerre, Innocenti s'est reconverti dans le deux roues avec un scooter qui deviendra le principal concurrent du Vespa.

L'aboutissement
Le Lambretta des origines était plutôt sommaire et va mettre quatre ans pour se civiliser. Après le premiers type A de 1947, Il acquiert une suspension arrière en 1948, un nouveau cadre en 1950 et, enfin, un habillage complet et un tablier avant montant jusque sous le guidon en 1950. Deux ans plus tard sont présentées les Lambretta D (sans carénages latéraux) et LD, qui deviendront les légendaires n° 2 derrière les Vespa. Plus stables sans aucun doute et d'une impensable robustesse, ils n'avaient pas le brio et la nervosité de leur principal concurrent… un défaut rédhibitoire pour la clientèle jeune en mal de sensations.

 Une mécanique sophistiquée
La mécanique a été totalement revue pour la nouvelle série, apparue en 1951. Lambretta est resté fidèle à sa conception des origines avec un bloc moteur-boîte-transmission mais le court bras oscillant arrière a disparu et c'est désormais tout l'ensemble moto-propulseur qui est articulé comme d'ailleurs sur les scooters actuels. L'autre originalité de cette suspension, par ailleurs efficace, est de faire appel à une barre de torsion accouplée au moteur par une biellette et disposée de façon à donner une flexibilité variable. En 1956, une version Grand Luxe est même présentée équipée d'un démarreur électrique (et sans pédale de kick). Le Lambretta sera construit en France, à Troyes, mais aussi en Allemagne où il est vendu sous le label NSU. La série D et LD s'arrêtera en 1959.

Monocylindre 2 temps refroidi par air 123 cm3 (52 x 58) - 5 ch/5 000 tr/mn - Lubrification par mélange - Boîte 3 rapports par poignée tournante - Démarrage au kick ou électrique à partir de 1956 - Cadre berceau monotube, carrosserie acier embouti - Suspensions av. à roue poussée et 2 ressorts en compression, ar. bloc moteur/transmission oscillant, amortissement par barre de torsion - Freins à tambour av. Ø 120 mm, ar. 140 mm - Pneus 4,00 x 8" - Réservoir 7,5 l - 98 kg - 75 km/h.

Cette première version de 1952 du Lambretta LD exposée au musée Scooter & Lambretta près de Milan est ici équipée d'un coffre arrière supplémentaire disponible en option.  




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.