Web Analytics

 Gillet Herstal - 500 SS
 Retour liste des marques


Gillet Herstal SS motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : archives François-Marie Dumas
5418

Cylindrée : 500
Modèle : SS
Production : 1926 - 1930
Catégorie : (R) Course

Gillet Herstal
500 Course & Super Sport - 1929
La plus titrée des 500 Gillet Herstal


La première Gillet à moteur 4 temps maison, pour aussi efficace qu’elle fut, vieillit trop vite en cette période de création à outrance. Le réservoir sous cadre la faisait dater, la technique étant au réservoir en selle et à la fourche "Druid" à deux ressorts (le modèle 1926 n’en avait qu’un, central et enfermé dans des tubes cache poussière).

Remodelage
Bref, après en avoir produit une version course à réservoir plus fuyant et muni de deux tubes d’échappement, force fut de mettre sur le marché un véhicule répondant aux goûts des amateurs. Une fois encore, Gillet ne rata nullement le coche, la nouvelle moto remportant le Bol d’Or deux années consécutivement, aux mains de Vroonen, le succès étant complété par une victoire en catégorie side-car, en 1929. Mis à part le réservoir, les modifications les plus visibles sont l’adoption de la nouvelle fourche, la mise sous tube des tiges de culbuteurs, ces derniers étant protégés par des caches en aluminium, et le montage de freins de 200 mm.
Proposée en trois types (Sport monotube, Super Sport et Compétition bitubes) cette moto, suite au retentissant succès du Bol eut un succès fameux auprès des acheteurs.

Passage à la postérité
Ses victoires en course font que la Gillet Super-Sport est une des plus facile à trouver, tout au moins en version Sport et Super Sport (encore que la compétition se soit également très bien vendue). De nombreux succès en course mais également en sprint couronnèrent la carrière de cette prestigieuse moto.

Bloc moteur Gillet monocylindre 4 temps - 499 cm3 (84 x 90 mm) - 24 ch/5 800 tr/min - Soupapes culbutées - Graissage sous pression à carter sec et pompe à engrenages - Allumage magnéto - Carburateur Ø 28,6 mm à double manette - Embrayage multidisque à sec - Boîte 3 rapports, levier au réservoir - Transmissions primaire par pignons, secondaire par chaîne - Cadre simple berceau ininterrompu - Fourche à parallélogramme - Freins à tambour Ø 200 mm - 175 kg avec éclairage - Super Sport 125 km/h, Course 145 km/h.

Vue d'époque de la 500 compétition qui se distingue par une culasse en deux parties fixée directement au carter et une mise au point spéciale (carbu double cuve, arbres à cames, etc.).




En savoir plus

Pour en savoir plus sur les motos belges GILLET:
cliquez ici
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.