Web Analytics

 Motobécane - Motoconfort - 500 S5C Superculasse Armée
 Retour liste des marques


Motobécane - Motoconfort S5C Superculasse Armée  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
6718

Cylindrée : 500
Modèle : S5C Superculasse Armée
Production : 1938 - 1938
Catégorie : (TT R) Arme

Motobécane
S5C  Superculasse type armée d'Espagne - 1939
Une Superculasse hélas civilisée


La Motobécane S5C est plus connue sous le nom de Superculasse, tout simplement à cause de l'énorme boîtier en aluminium qui coiffe la culasse et enferme la culbuterie dont le dessin superbe est dû à Géo Ham. Mais peu de collectionneurs savent que cette appellation recouvre différents modèles, dont un militaire.

Née de la course
Après avoir gagné le Bol d'Or en 1932 et 1933, Motobécane disparaît de cette épreuve en 1936, après la mort de son pilote René Boura. Mais elle continue à soutenir quelques agents en leur fournissant des pièces spéciales permettant d'améliorer les culbutées de série. On voit ainsi, au Bol d'Or 1938, des R55C équipées de la fameuse superculasse qui remportent les catégories side-car 350 et 600 cm3. Du coup Motobécane ajoute à son catalogue en cours d'année une 500 ainsi équipée, la S5C Grand Sport. Au catalogue 1939, il existe quatre "Superculasse", deux 350 et deux 500, double échappement (R44C & R55C) ou simple tube (S4C GS & S5C GS). Motobécane étudie même pour l'armée une version "dégonflée" de la S5C ARM, à boîte trois vitesses à main. Enfin, la 350 renaît en 1947 sous le nom de R47C, avec suspension arrière et fourche télescopique.

Du respect de la vérité historique
Motobécane ne produit que quelques exemplaires de cette Superculasse militaire pour l'armée… espagnole tandis que la France lui demandait de produire plutôt des... Gnome et Rhône D5A‑! L'exemplaire présenté est donc rarissime sinon unique, mais il a malheureusement perdu sa peinture "vert armée", pour être restauré avec le décor civil : la vérité historique n'y a hélas rien gagné !

Bloc-moteur monocylindre 4 t - 493 cm3 
(80 x 98 mm) - Env. 13 ch/4 500 tr/min - Cylindre fonte, culasse alu avec chambre de compression en bronze - Soupapes culbutées à ressorts en épingle - Carburateur Amal - Graissage à circulation - Allumage/éclairage par magdyno Novi - Embrayage multidisque dans l'huile - Transmission primaire à engrenages - Boîte 3 rapports à main - Cadre simple berceau continu soudé à l'autogène - Fourche à parallélogramme - Pneus 19" - Réservoir 15 l - 160 kg - 115 km/h.

Cette version rarissime type armée d'Espagne de la légendaire "Superculasse" s'est malheureusement civilisée en adoptant le décor de la version double tube à quatre vitesses au pied de 1938 .




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.