Web Analytics

 Triumph - 500 Trophy Cheney ISDT
 Retour liste des marques


Triumph Trophy Cheney ISDT motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
7118

Cylindrée : 500
Modèle : Trophy Cheney ISDT
Production : 1973 - 1973
Catégorie : (TT) Enduro

Triumph
500 Cheney ISDT - 1973
Le grand retour

Pendant soixante ans, les motos anglaises ont bataillé pour la suprématie aux olympiades du motocyclisme, les Six Jours Internationaux de Trial (ISDT). Elles ont affronté les Allemandes dans les années trente puis, après-guerre, les Italiennes, les Tchèques et les Allemandes de l'Est. Mais le déclin de l'industrie britannique s'est répercuté sur les ISDT jusqu'en 1973, lorsque la course eut lieu en Amérique.

La valeur de la publicité
L'impact de la publicité promise par une épreuve aussi importante dans le pays où se vendent plus de motos que partout ailleurs, décide Triumph à investir dans la production de douze machines spéciales. Comme l'usine de Meriden est alors perturbée par des conflits et qu'elle manque d'expérience dans ce domaine, le projet échoit au spécialiste Eric Cheney, ancien partenaire de Les Archer dans l'équipe de motocross Norton. Pour améliorer la maniabilité en tout terrain et réduire le poids, Cheney utilise des cadres de cross BSA, avec des moteurs Triumph 490 cm3 ou légèrement réalésés à 504 cm3 de façon à pouvoir participer à deux catégories. L'huile moteur circule dans les tubes du cadre suivant la technique développée par Jeff Smith, le champion du monde 500 de motocross en 1964 et 1965.

Succès sur toute la ligne
Les concurrents ont été accueillis à l'état-major de la course à Dalton, Massachusetts par le Président Richard Nixon. La Triumph de la photo était pilotée par Malcolm Rathmell qui, n'ayant pas récolté une seule pénalité au cours des six jours, remporta la médaille d'or, tandis l'équipe britannique de six coureurs, comprenant quatre de ces Triumph, finit seconde de l'épreuve principale. Cette moto donnera naissance à la Triumph Adventurer TR5T.

Bicylindre vertical 4 temps calé à 360° refroidi par air - 490 cm3 (69 x 65,5 mm) - 38 ch/7 000 tr/min - 2 soupapes par cylindre commandées par culbuteurs - Allumage batterie/bobine avec alternateur Lucas 12 V - 1 carbu Amal - Bloc moteur-boîte 4 rapports - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre simple berceau dédoublé - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus av. 19", ar. 16" - 135 kg - 145 km/h.

Malcolm Rathmell remporta la médaille d'or avec cette 500 aux ISDT 1973 alors que l'épreuve se déroulait pour la première fois aux États-Unis.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.