Web Analytics

 TWN - Triumph - 250 BD & BD-W
 Retour liste des marques


TWN - Triumph BD  & BD-W motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
7408

Cylindrée : 250
Modèle : BD & BD-W
Production : 1939 - 1943
Catégorie : (R) Route

TWN (Triumph)
BD 250 W - 1939
Le moteur le plus moderne du genre en son temps


Triumph de Coventry et Triumph de Nuremberg ont signé leur divorce en 1929 et la firme allemande n'utilise plus le label Triumph qu'en Allemagne (ainsi d'ailleurs que ceux de TWK et Orial) tandis que ses produits sont siglés TWN pour l'export. Sa production durera jusqu'en 1957 où la firme est absorbée par Grundig, bien peu intéressé par la moto.

Des deux temps très sophistiqués
A partir de 1929, TWN se consacre aux développements du moteur deux temps et adopte, en 1938, le double piston qui semble donner, avec les techniques d'alors, les meilleurs résultats en puissance et consommation. Ce double piston (ici à deux bielles séparées et après-guerre à bielle unique en Y) sera célèbre en France avec la BD 250, baptisée Hérisson à cause de la forme de ses ailettes, l'une des motos les plus en avance de son temps avec son cylindre en U, son distributeur rotatif et un graissage séparé. La BD 250 fut d’abord livrée en version civile à partir de 1939. Au contraire de la 125, elle possède une fourche à parallélogramme en tôle emboutie et elle inaugure (de même que la B 350 à simple piston) une transmission finale sous carter étanche avec les deux brins de chaîne contenus dans des fourreaux souples.

Succès total
Au contraire de la 350 qui n’aura guère de succès et sera réservée quasi exclusivement à l’armée, la BD 250 sera produite en grande série et la Wehrmacht en achètera quelques 12 000 BD 250 W (pour Wehrmacht). Les BDG 125 et 250, remise en production après-guerre, ne différeront guère des modèles B 125 et BD 250 de 1939 jusqu’à ce qu’elles adoptent une fourche télescopique en 1949.

Bicylindre 2 t face à la route à chambre de combustion unique - 248 cm3 (45 x 78 mm) - 12 ch/3 850 tr/min - Admission par distributeur rotatif - Compression 5,5 à 1 - Allumage batterie/bobine - Graissage par pompe séparée - Boîte système Hurth 4 rapports - Embrayage multidisque dans l'huile - Cadre simple berceau - Fourche av. à parallélogramme en tôle emboutie - Pas de susp. ar. - Pneus 3,25 x 19" - Freins à tambours déportés - 145 kg en ordre de marche - 95 km/h.

Au salon de Berlin 1938 apparaissaient la 200 de 6,5 ch, la 350 de 11,5 ch et la 250 (8 ch) avec un sélecteur au pied et un témoin lumineux de point mort.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.