Puch - F 4 T
 Retour liste des marques


Puch F 4 T motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
8410

Cylindrée : 500
Modèle : F 4 T
Production : 1982 -
Catégorie : (TT) Trail
   
Puch 
500 Rotax F4 T - 1982 
L'entente autrichienne

 En ce début des années quatre-vingt, la vieille marque Puch a pratiquement abandonné la construction de motos et se consacre, avec d'ailleurs beaucoup de succès dans tout le nord de l'Europe, à des cyclomoteurs de sa propre conception tandis qu'elle distribue aussi sous son label les scooters Suzuki rebaptisés Lido. 

La passion du cross et de l'enduro
Jusqu'en 1985 l'usine de Graz va cependant continuer à s'investir dans la compétition en tout terrain où elle a si souvent brillé. A partir de 1976, Puch (qui a pourtant été champion du monde en motocross 250 cm3 en 1975 avec Harry Everts) abandonne complètement ses propres motorisations et, dorénavant en association avec son importateur italien Frigerio, se tourne vers les moteurs autrichiens Rotax. L'heure est aux quatre temps et, aux côtés de sa gamme de 125 à 300 cm3 d'enduro de motocross et même de trial, Puch est l'un des premiers constructeurs européens à développer des motos de cross et d'enduro quatre temps sur la base des moteurs Rotax 350 et 500 cm3. Très moderne mais fort cher, ce moteur possède un simple ACT entraîné par courroie crantée, quatre soupapes et un balancier d'équilibrage interne. La version 494 cm3 pèse 38 kg et développe de 40 à 50 ch. 

Le disque conquiert le tout terrain 
La Puch F4 T, présentée au salon de Cologne en 1982, offre aussi une partie cycle à la pointe du progrès avec une suspension arrière à progressivité variable à monoamortisseur actionné par biellettes et un frein avant à disque avec un étrier Brembo. Puch est alors, avec Cagiva, parmi les premiers constructeurs à utiliser le frein à disque en cross et enduro. 

Monocylindre Rotax 4 t refroidi par air - 494 cm3 (89 x 79,4 mm) - 45 ch/8 400 tr/min - Simple ACT entraîné par courroie crantée, 4 soupapes - Carbu Dell'Orto Ø 36 ou 38 mm - Carter humide - Allumage électronique Nippondenso - Boîte 5 rapports - Transmission par chaîne - Cadre simple berceau dédoublé - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante monoamortisseur (Marzocchi ou White Power) actionné par biellettes - Freins av. à disque, ar. tambour à moyeu conique - Pneus av. 21", ar. 18" - 127 kg - 160 km/h. 

Ce beau modèle marquait malheureusement la fin des motos Puch. Pourtant, douze ans plus tard, BMW utilisera l'évolution du même moteur Rotax pour revenir au monocylindre.


 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales