Web Analytics

 Lilac - 250 MF38
 Retour liste des marques


Lilac MF38 motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
8513

Cylindrée : 250
Modèle : MF38
Production : 1959 - 1960
Catégorie : (R) Route

Lilac
250 MF 38 / 300 MF39 - 1960
Trop belles pour durer


C'est sous la marque Lilac que la société Marusho, dirigée par Masashi Ito, choisit de construire des motos, à partir de 1948. Dès le départ, ses machines ressemblent aux Zündapp, une bonne référence pour l'époque. Elles se signalent par leur moteur quatre temps culbuté, leur transmission par arbre, leur fourche avant télescopique, ainsi que par la pureté de leurs lignes.

La reine de la catégorie
La 250 LS 38 photographiée ici et sa soeur plus sage, la LS 18, sont sorties en 1959  et seront doublée par les 300 cm3  MF 39 et MF 19. Il existe aussi une variante 125 cm3, la CF 40/CS 28, dont le moteur est suspendu sous un cadre-poutre. Inspirée de la Victoria Bergmeister, mais avec deux carburateurs intelligemment disposés, la MF 39 est aussi puissante que bien des 500. C'est la plus performante des moyennes cylindrées japonaises, elle abat les 400 mètres départ arrêté en moins de 18 secondes. C'est aussi l'une des plus raffinées, avec son cadre en tubes ovales, ses garde-boue et ses tiges de culbuteurs en alu ou son démarreur électrique. A 198 000 yens, c'est enfin la plus chère : une 250 Honda C72 ou une 250 Suzuki ne coûtent que 170 000 yens, et la faillite de la société est prononcée en octobre 1961. Masahi Ito parvient à redémarrer, en 1962 (en faisant de la sous-traitance pour Honda). une ultime version M 330 est encore développée en 1965, puis le modèle sera abandonné.

Beauté fatale
Lilac construira encore en 1964 une 500 flat twin inspirée des BMW, puis disparaîtra en 1966 sans avoir su prendre le virage des petites cylindrées économiques, indispensables alors à la survie des constructeurs japonais.

Bicylindre en V à 66° 4 t, refroidi par air - LS 39: 284 cm3 (54 x 62 mm) - 23,5 ch/7 800 tr/min- 250 LS38: (54 x 54 mm) 19,6ch/8000 tr/min - LS18 17,8 ch - Distribution culbutée - Lubrification par carter humide - Allumage batterie/bobine - Boîte 4 rapports - Transmission par arbre - Cadre double berceau tubulaire - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus 18" - 160 kg - LS39 : 145 km/h

Les belles Lilac V-twins (en photo, la 250 LS38 de 1959) ne connurent pas une carrière plus glorieuse que celle de leur modèle, la Victoria Bergmeister. Trop bien fabriquées et trop coûteuses, elles menèrent Lilac à sa perte.




Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.