Web Analytics

 Nougier - 250 Tournevis
 Retour liste des marques


Nougier Tournevis motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
915

Cylindrée : 250
Modèle : Tournevis
Production : 1946 - 1947
Catégorie : (R) Racing

Nougier
250 Tournevis - 1946
La moto artisanale qui battait les usines


On ne présente plus Jean Nougier, artisan de génie qui, de 1937 à sa dernière moto championne de France en 1972, construisit de ses mains, sur des bases existantes ou à partir du métal brut, toutes les motos de course que ne faisaient malheureusement pas les usines françaises.

La Tournevis de la réussite
Dessinée en 1939-40, la Tournevis fut une grande réussite. «Aux mains de mon frère Henri ou de Shaad, elle a gagné au moins quarante courses dont le GP d'Avignon en 1946» raconte son constructeur Jean Nougier. «L'année suivante, elle finit la même course deuxième, derrière la fameuse Guzzi d'usine pilotée par Fergas Andersson.» Créé de toutes pièces, le moteur est un superbe double ACT surmonté d'imposants ressorts de soupapes en épingle. Ce type de ressort resta longtemps le plus courant sur les moteurs de course pour la seule raison qu'il était faci­lement remplaçable sans démontage au contraire des classiques ressorts hélicoïdaux… Et les aciers de l'époque cassaient bien souvent.

Puissance maxi à 10 000 tr/min
La Tournevis doit son nom à son système d'entraînement des ACT par arbre vertical dont l'accouplement, par tournevis, est ici en haut. «Au début, je faisais tourner ce moteur longue course à 9 000 tr/min et il atteignait 10 000 à la fin de sa carrière.» Le vilebrequin tourne sur trois paliers et la boîte séparée est une Terrot modifiée. Quant à la suspension arrière, rare à l'époque, il s'agit aussi d'une fabrication maison qui se distingue par ­l'ancrage avancé du frein pour éviter les ­réactions dans la pédale. Grâce à l'Aluminium français qui avait réalisé un réservoir en ­duralumin de 1,2 kg, la Tournevis ne pesait que 113 kg.

Monocylindre Nougier 4 t - 250 cm3 (66,7 x 71 mm) - 10 000 tr/min - 2 ACT entraînés par arbre et couples coniques - Carter sec - Boîte séparée 4 rapports - Cadre simple berceau interrompu - Suspensions av. parallélogramme, ar. coulissante - Freins tambour simple came - 113 kg - 158 km/h.

Lors du Grand Prix d'Avignon de 1947 la Tournevis finit deuxième derrière la Guzzi d'usine de Fergas Andersson.

Pour en savoir plus sur toutes les motos de course construites en 40 ans par Jean Nougier, se reporter au livre "Nougier- 1932-1972, Le rêve français" par François-Marie Dumas.
On peut le découvrir et le commander en téléchargeant le bon de commande. Cliquez ici 



Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.