Web Analytics

 Diamant - 350 28 E et 500 28 F
 Retour liste des marques


Diamant 28 E et 500 28 F motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : Karl Reese -Deustche Zweirand und NSU Museum Neckarsulm
6019

Cylindrée : 350
Modèle : 28 E et 500 28 F
Production : 1926 - 1931
Catégorie : (R) Route

Diamant
350 cm3 28 E  et 500 28 F - 1929
Brève renaissance


La firme Diamant, fondée en 1885 par les frères Nevoglt près de Chemnitz alias Karl-Marx-Stadt en Saxe, est le premier fabricant allemand de bicyclette. L'histoire tourmentée de sa production de motos débute en 1903 avec la fabrication de mono- et bicylindres en V. Dès 1905, apparaissent des motos à trois roues, dont les deux roues antérieures sont surmontées d'un fauteuil pour le passager. La construction des motos est interrompue en 1908 et reprend en 1926.

L'ère Gnädig
Cette deuxième époque est celle de Franz Gnädig. Peu de temps après la première guerre, celui-ci avait créé, avec les frères Krieger, la remarquable KG 500 monocylindre culbutée à transmission par arbre. Après le rachat de Cito (constructeur des KG) par Allright, Gnädig se retrouve seul et crée, à Berlin en 1925, la 350 cm3 culbutée que Diamant construit dans son usine de Sigmar-Schönau. En 1927, Gnädig est nommé directeur de l'entreprise. Le moteur est fabriqué par Kühne à Dresde qui réalèse aussi un 500 cm3 culbuté dont Diamant équipe ses machines. Diamant a utilise également utilisé des moteurs JAP.

L'ère Opel
Après une fusion avec Elite, Diamant est racheté par Opel en 1928. L'entreprise poursuit pendant quelque temps la production sous label Diamant ou Elite de ses 350 et  500 cm3 à moteur Kühne à soupapes culbutées ou latérales. Elle produit ensuite la 500 Opel Motoclub avec son cadre original en profilés d'acier dû à  Ernst Neumann-Neander. D'autres projets mis à l'étude n'aboutissent pas et Opel, racheté en 1929 par General Motors délaisse la moto. Les ultimes exemplaires de l'Opel Motoclub seront commercialisés sous le label Elite-Opel par l'entreprise devenue Elite-Diamant AG en 1930. De 1933 à 1935, l'usine Elite-Diamant d'Erbisdorf construira des vélomoteurs motorisés par des Fichtel-Sachs de 75 et 98 cm3 puis utilisera aussi des mécaniques JLO et DKW. Nationalisée en 1952 sous le règne de la DDR, Diamant continue de fabriquer des bicyclettes qui remportent même des championnats du monde en 1959 et 60. Elle est ensuite successivement cédée à une entreprise suisse puis à Trek aux Etats-Unis. 

Moteur Kühne monocylindre 4 temps refroidi par air - 349 cm3 (72 x 86 mm) - 15 ch/3 300 tr/min et 500, 22 ch - Soupapes culbutées et double échappement - Allumage magnéto - Graissage à huile perdue - Boîte séparée à 3 rapports par levier à main - Embrayage multirisque à sec - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre simple berceau ouvert - Fourche avant à parallélogramme type Druid - Freins à tambour - Pneus 19" - 120 kg - 120 km/h (500 cm3 : 135 kg - 130 km/h.


Conçue par l'ingénieur Gnädig, les 350 et 500 culbutées à moteur Kühne furent les meilleurs modèles de la marque Diamant, avant qu'elle ne soit racheté par Opel. Le modèle photographié est une 500 E28 de 1929.





Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.