Web Analytics

 Harley Davidson - 564 S Flat track
 Retour liste des marques


Harley Davidson S Flat track motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : H. Ludwig
4815

Cylindrée : 564
Modèle : S Flat track
Production : 1917 -
Catégorie : (R) Racing

Harley-Davidson
35 cu in (564 cm3) Type S Flat Track - 1917
Une vraie compétition-client

Bill Harley, le concepteur, et les trois frères Davidson construisent leur première moto en 1903 et connaissent rapidement de plus en plus de succès grâce à son modernisme : moteur à cylindre vertical disposé "à la Werner" en bas du cadre à berceau ininterrompu en gros tube, soupapes opposées et commandées, réservoir englobant le tube supérieur du cadre.

Plus de puissance, s'il vous plaît !
Pour répondre aux demandes de la clientèle, qui réclame sans cesse plus de puissance, et répondre à Indian qui a sorti, en 1905, un bicylindre de course de 490 cm3 suivi, en 1907, par une version de série, Harley lance, la même année, un nouveau monocylindre de 564 cm3 (84,1 x 101,6) qui développe 4 ch et frise les 80 km/h. Il se double, en 1909, d'un V-twin de 880 cm3 (même alésage et course réduite) qui annonce 7 ch, 113 kg et 88,5 km/h. Le mono, revu en 1913, offre un allumage magnéto, une transmission par deux chaînes avec un embrayage dans le moyeu arrière et la remarquable fourche Harley à roue poussée. Construit avec des critères de qualité qui surpassent tous ces concurrents (emploi d'acier au chrome vanadium, commandes de gaz et d'avance par deux poignées tournantes, etc.) il pèse 108 kg, développe 5 ch et vaut 235 $.

90% des victoires sans moto de course
Devenu n° 1 mondial en 1913, avec une production de 35 000 motos par an, H-D n'a toujours pas de service course et s'en défend bien mais remporte pourtant 90% des courses américaines. L'écurie d'usine apparaît pourtant, en 1914, avec le twin à huit soupapes (env. 45 ch et 145 km/h) et le mono à quatre soupapes, vendus respectivement 1 500 et 1 400 $. Face à ces prix exorbitants, les coureurs privés couraient donc, et non sans succès, avec des modèles standard gréés course (comme celui-ci transformé par son propriétaire, en 1917).

Monocylindre 4 t refroidi par air -564 cm3 (84,1 x 101,6 mm) - Soupapes d'admission culbutée et d'échappement latérale - Allumage magnéto - Graissage à huile perdue par gravité puis (1913) par pompe mécanique - Pas de boîte de vitesses - Cadre simple berceau ininterrompu sans suspension arrière - Suspension av. à roue poussée Pneus de 28".




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.