Web Analytics

 Majestic - 350 AB monocoque
 Retour liste des marques


Majestic AB monocoque motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
515

Cylindrée : 350
Modèle : AB monocoque
Production : 1930 - 1931
Catégorie : (R) Route

Majestic
350 Chaise - 1929
Retour vers le futur


A l'heure où la suspension avant par fourche télescopique semble vivre ses ultimes évolutions et où tous les constructeurs étudient de nouveaux systèmes (Elf, Bimota Tesi, Yamaha Morpho…) il est passionnant de se pencher sur l'un des précurseurs en la matière, la Majestic.

Complexe mais efficace
L'histoire des Majestic commence à Paris en 1928. Célèbre déjà pour ses "New Motorcycle" à cadre en tôle, le constructeur Mr. Roy cherche à créer une moto plus stable. Faisant fi de tous les concepts établis, il fixe son moteur sur les deux poutres d'un chassis rigide qui relie les axes des roues avant et arrière. La roue avant montée sur une fourche télescopique comporte un moyeu à rotule comme les automobiles, et la direction est assurée par un système de biellettes. Ce squelette est habillé d'une carrosserie en tôle qui enferme complètement le moteur et pour garder une moto très basse le réservoir d'essence est reporté sous le guidon, dans le garde-boue avant. Aux premières versions à châssis s'ajoute vite une nouvelle mouture plus légère à structure monocoque comme on le voit ici.

Un beau succès
Le pari était osé et la mise au point n'a pas du être sans problème, mais le résultat finit par être tout à fait satisfaisant et la Majestic fut produite pendant quelques années avec toutes sortes de moteurs, des Chaise monocylindres mais aussi (avec le grand châssis) des JAP bicylindre et même des quatre cylindres Chaise ou Cleveland pour la 1 000 cm3 personnelle du constructeur. La Majestic glana même quelques beaux succès sportifs en particulier dans les grands rallyes comme le Paris–Les Pyrénées–Paris.

Moteur Chaise monocylindre 4 temps refroidi par air - 350 cm3 ( 75 x 79 mm) - Soupapes culbutées - Bloc moteur-boîte 3 rapports commande à main - Châssis-coque en acier - Suspension avant télescopique - Moyeu directionnel commandé par biellettes - Freins à tambour, av. double came à commande coaxiale au moyeu - 140 kg - 110 km/h.

La Majestic à petite coque vue ici, se pare de la sublime peinture craquelée proposée en option. Le superbe bloc monté sur le guidon et abritant montre, compteur et ampèremètre est celui des tout premiers modèles vus au salon 1929. Sur celui finalement commercialisé en 1930 la plaque supérieure est plus petite.




Chambrier Père et Fils
Cette documentation unique, de 2000 fiches et du Blog, qui constitue sans doute l'encyclopédie moto la plus exhaustive publiée sur internet, est devenue une référence chez les collectionneurs et les professionnels et reçoit aujourd'hui plus de 400 000 visites par an.

Mille merci aux nombreux spécialistes qui ont participé à ce travail,, et principalement : Yves Campion, Michael Dregni, Didier Ganneau, Christophe Gaime, Jean Goyard, Helmut Krackowizer, Michel Montange, Christian Rey, Bernard Salvat, Mick Woollett, les clubs de marque, etc.

François-Marie Dumas - info@moto-collection.org

Me contacter pour un achat de scans ou originaux des photos et archives signées de mon nom ou des fiches sur papier cartonné.