Norton - JPN Monocoque
 Retour liste des marques


Norton JPN Monocoque  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : M. Woollett
6820

Cylindrée : 750
Modèle : JPN Monocoque
Production : 1973 - 1973
Catégorie : (R) Racing
   
Norton
750 Monocoque JPN - 1973
Une merveille éphémère

Grâce au support du géant du tabac John Player, Norton revient à la compétition en 1972 dans la nouvelle formule 750, réservée aux machines dérivées de la série. La première année, l'équipe utilise un moteur de Commando amélioré et un cadre tubulaire, mais Peter Williams, le patron de l'écurie et ingénieur en chef du développement, est convaincu qu'un cadre monocoque est "le passage obligé" et il conçoit et construit cette Norton monocoque, qui ne courut qu'en 1973.

Une coque en tôle d'acier
L'idée était de réaliser une moto plus légère, plus basse et plus aérodynamique. Mais, faute de moyens financiers, Williams dut accepter des compromis : au lieu d'être en alliage léger, les cadres étaient en acier inox, aussi lourds que les modèles tubulaires. De plus, les mécaniciens se plaignaient de difficultés à travailler sur un moteur enfermé dans le châssis.

Vainqueur au Tourist Trophy
La seule machine prête pour Daytona en 1973 y est pilotée par Peter Williams qui rencontre des problèmes de carburation (vapor lock). Mais, lors de la série des courses de Pâques anglo-américaines (six courses courtes sur les trois circuits anglais de Brands Hatch, Mallory Park et Oulton Park), Williams et sa monocoque font sensation en gagnant trois des six courses et en obtenant le meilleur score au classement général. Sur sa lancée, Williams bat Barry Sheene (Suzuki) à Cadwell Park et gagne la formule 750 TT à l'Île de Man avec un record du tour à 172,51 km/h. Le politique de l'usine  Norton qui ne veut engager en course que des motos similaires à celles de série fait abandonner la monocoque qui est remplacée, en 1974, par un étrange treillis multi-tubes. Peter Williams, forcé de quitter la compétition après un accident en 1974, travaillera ensuite chez Cosworth dans l'équipe qui conçoit et développe les moteurs utilisés en 1993 par les Formule 1 des écuries McLaren et Benetton.

Bicylindre vertical 4 t refroidi par air - 745 cm3 (73 x 89 mm) - 74 ch/7 000 tr/min - Soupapes culbutées - Allumage électronique batterie/bobine Lucas - 2 carbus Amal GP - Boîte séparée 5 rapports - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre coque en tôle d'acier inox - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - 3 freins à disque - Roues en alu de 18" - 154 kg - 257 km/h.

Le châssis coque de la 750 Norton d'usine 1973 était en tôles d'acier inoxydable soudées. 




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales