Suzuki - DF Diamond Free SJK
 Retour liste des marques


Suzuki DF Diamond Free SJK  motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : F-M. Dumas
7004

Cylindrée : 60
Modèle : DF Diamond Free SJK
Production : 1955 - 1957
Catégorie : (R) Cyclo BMA Ubone
   
Suzuki (SJK)
DF 70 Diamond Free - 1954
Les débuts d'une grande marque


Célèbre pour sa fabrication de métiers à tisser qu’il avait débuté en 1909, Michio Suzuki ne se lance industriellement dans les deux roues motorisés qu’en 1952, alors qu’il fête ses soixante-cinq ans… il n’y a pas d’âge pour entreprendre.

Enfant de la balle !
Le démon de la mécanique le tenait cependant depuis longtemps. Il avait déjà réalisé un prototype de moteur de moto en 1937 puis construit une voiture sur base d’Austin Seven avant que le gouvernement, très paternaliste, ne lui conseille de faire plutôt… des munitions, ce qu’il fit jusqu’en 1945. La diversification, envisagée en 1937, devint alors une idée de génie quoique la fabrication des métiers à tisser reprenne aussi, mais la crise au Japon et une grève (oui, cela existait alors !) de six mois en 1949 changent la situation. Michio Suzuki regarde avec intérêt les autres firmes qui se lancent dans la fabrication de petites motos à partir de moteurs Mikuni ou Tohatsu des surplus militaires et va décider d’en faire autant mais il se refuse au bricolage. Quand il décide, en 1951, de construire ses propres vélomoteurs, il entreprend d’en fabriquer lui-même tous les éléments, y inclus le carburateur, la magnéto et même les joints découpés à la main dans du cuir.

Un style et plusieurs noms
Le premier Suzuki, baptisé Bicycle Power Free fut un 36 cm3 deux temps à cylindre vertical, monté au-dessus du pédalier qu'il entraîne par chaîne, une seconde chaîne transmettait la "puissance” à la roue arrière des mollets et du moteur. Quelques mois plus tard, le moteur est porté à 50 cm3 puis muni d’une boîte deux vitesses. En 1953, il se double du Diamond Free de 58 cm3 dont plusieurs milliers d’exemplaires vont être construits par la compagnie qui a pris le nom de SJK ( Suzuki Jidosha Kogyo).

Monocylindre 2 t refroidi par air - 58 cm3 (43 x 40 mm) - 2 ch/4 000 tr/min - Compression 7 à 1 - Boîte 2 rapports - Transmissions primaire et secondaire par chaîne - Cadre type vélo avec moteur accroché en position centrale - Suspension av. télescopique - Freins av. à patins, ar. à tambour - Pneus 24 x 375 - 60 km/h.

Ces deux exemplaires, en bas de 1954 et en haut de 1956, ne portent pas encore le nom de Suzuki mais celui de Diamond Free, sous-titré Porter Motor sur chacun des carters.




 

Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.





© Tous droits réservés
François-Marie Dumas

Accueil - Motos NOUGIER - Motos insolites - Motos japonaises - Unusual Motorcycles - Scooters du Monde - Motos Passion - Motos GILLET - Liens - Contact

Moto Collection - François-Marie Dumas -www.moto-collection.org

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Mentions légales