Web Analytics

 Jonghi - 350 Double ACT
 Retour liste des marques


Jonghi Double ACT motocyclette motorrad motorcycle vintage classic classique scooter roller moto scooter
Photo ou archives : François-Marie Dumas
2911

Cylindrée : 350
Modèle : Double ACT
Production : 1934 - 1938
Catégorie : (R) Racing

Jonghi 350 double ACT 1934-38


Le palmarès de la Jonghi double ACT est époustouflant. Construite sur la base de la Jonghi 350 TJ4 culbutée, l'une des plus belles machines de production françaises, elle est présentée par Giuseppe Remondini en 1931. La première version à double ACT naît en 350 cm3 en 1933 et se double d’une 250 l'année suivante. 


Remondini, le magicien 

Son créateur l'ingénieur Remondini, qui a fait ses armes chez Alfa Roméo et Isotta-Fraschini, s'est aussi fait connaître en 1922 en concevant la Frera 500 SS à quatre soupapes. Il passe en 1926 chez Nagas & Ray qui veut se lancer dans la moto et y crée une 350 en version, à soupapes latérales ou culbutées. Brillantes, mais trop chères, hélas, et la firme, au bord de la faillite, est rachetée par l'industriel Argentin, Tito Jonghi, qui  envoie Remondini s’installer France en 1930. Le moteur est amélioré et la 350 TJ4 apparaît en 1931 elle-aussi en latérale ou en culbutée. Cette dernière remporte en 1932, le GP d’Europe tandis que la latérale finit 1ere de sa catégorie au Bol d’Or. La 350 cm3 à double ACT construite sur la base de la TJ4 culbutée naît en 1933. Comme les 175 et 500 Nougier, les Benelli italiennes et quelques autres, son double ACT est entraîné par cascade de pignons sur le côté droit d’un bloc moteur-boîte particulièrement compact.


Une explosion de records

La 350 ne s'illustre guère en 1933, mais elle se double d'une 250 cm3 en 34 qui connaît ses premiers succès à Montlhéry où Louis Jeannin, pilote attitré de la marque, s'adjuge 4 records du monde dont celui sur l'heure à 156,24 km/h de moyenne. Il remporte ensuite le Championnat de France en 1935. En octobre 36, une nouvelle version 350 mise au point par Jeannin avant qu'il ne quitte la marque, bat les records du monde de vitesse avec Georges Monneret sur 50 miles, 100 km, 100 miles et sur l'heure à 170,18 km/h avec au passage un meilleur tour à 172,94 km/h. Le 25 octobre 1938, enfin, Georges Monneret s'adjuge le montant colossal offert par le "Fonds de course", 150 000 F pour qui couvrira le plus vite 20 tours du circuit routier de Montlhéry soit 125 km : il le fait à 113,788 km/h de moyenne en fonctionnant à l'essence-benzol et en dépit d’une chute dans l’épingle du Faye. L'argent ne lui sera malheureusement jamais versé…


Moteur 4 temps  à 2 soupapes, culasse bronze et double ACT entrainé par engrenages – Autres caractéristiques comme la Jonghi TJ4 C – 173 km/h 


Trouvée incomplète cette TJ4 350 cm3 double arbre a été reconstruite par Jean Nougier en 1981. En vignette la Jonghi 250 double ACT de 1934 lors du record de l'heure à plus de 156 km /h. Jeannin est au guidon et l’ingénieur et Remondini derrière lui.






Le fichier Moto Passion réalisé par François-Marie Dumas réunit près de deux mille photos accompagnées d'un historique très complet des machines présentées.
Il sera progressivement mis à jour ici et toute information complémentaire est la bienvenue sur info@moto-collection.org.

Cette documentation unique, qui constitue sans doute l'encyclopédie la plus exhaustive jamais écrite sur l'histoire de la moto, a été réalisée avec l'assistance de nombreux spécialistes dont principalement Didier Ganneau, Christophe Gaime, Mick Woollett, Jean Goyard, Bernard Salvat, Christian Rey, Yves Campion, Helmut Krackowizer, Michael Dregni, Michel Montange, etc. que je remercie ici.

Disponible sur demande :
- Les fiches originales sur papier
- Les photos et archives signées de mon nom en haute définition ou les documents originaux.
Me contacter sur info@moto-collection.org pour les conditions et droits d'utilisation.