Peugeot vers les sommets en 1932.

“La moto qui, dans l’armée, a remplacé le cheval, pouvait bien, à mon avis, remplacer en montagne, le mulet”, déclarait Antoine Peugeot en annonçant sa décision de partir à l’assaut d’un des sommets des Alpes au guidon d’une petite 220 cm3 P110. Pour réaliser ce projet, Antoine allait donc inventer en quelque sorte la moto de trial sur la base d’une P110, un petit quatre temps de 220 cm3 à soupapes latérales et boîte trois vitesses, annoncé comme strictement de série à l’exception de sa couronne arrière de plus grand diamètre et d’un sabot en acier sous le moteur. Les premiers essais s’effectuent en grand secret pendant ses vacances de l’été 1931 sur le chemin muletier qui relie Chamonix (1 035 m) et l’hôtel du Montenvers à 1 995 m. Succès répétés, la grimpette est effectuée en 1 h 27 minutes sans incidents. Pour l’info, l’hôtel du Montenvers, construit en 1880 face aux fabuleux paysages de l’aiguille des Drus, les grandes Jorasses et la mer de glace, existe toujours de même que le sentier qui vous emmène de l’hôtel à 1 913 m jusqu’à l’Aiguille du Midi.

Rassuré sur les possibilités de la moto en montagne, Antoine Peugeot remet ça tout à fait officiellement cette fois, le 26 avril 1932, en partant à l’assaut du Brévent à 2 525 mètres d’altitude soit quelques 1 490 mètres de dénivelé depuis Chamonix et plus de 300 virages en épingle au programme. La petite P110 a pour l’occasion été équipée d’un refroidissement par air forcé dont elle aurait finalement bien pu se passer. Le pilote maison Marcel Pahin suit d’ailleurs son patron sur une 250 cm3 P108 de série sans ventilation forcée.

Pour les amateurs, sachez que toutes les photos reproduites ici ont également été publiées en cartes postales.

Photos : archives FMD/moto-collection.org – Cliquer sur les photos pour les agrandir

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

One thought on “Peugeot vers les sommets en 1932.

  1. jackymoto dit :

    Eh bien c’est une révélation, moi qui pensait que c’était les hipstères qui avaient inventé les bobères!
    La petite Peugeot s’époumonait facilement et elle devait sûrement avoir une démultiplication très courte…

Comments are closed.