Quiz de l’impossible N° 4

Bon, les anciens Quiz ne sont pas tous trouvés, mais presque. (Retournez dans les commentaires à la suite des quiz pour voir les résultats). En voici donc un autre pour occuper votre fin de confinement et je ne serais pas étonné que vous demandiez une prolongation pour vous torturer les méninges. Bonnes cogitations.

Il n’en reste plus qu’un à trouver et c’est loin d’être le plus difficile. Pour avoir les trois autres réponses, reportez-vous dans les commentaires tout en bas de cet article, après le formulaire vous demandant justement de poster un commentaire.

Quizz 14 : Un indice : cette moto d'allure plutôt utilitaire était diablement sophistiquée et son constructeur est au guidon. On pense d'ailleurs qu'il en fut le seul conducteur !
Quizz n° 15 : Une quadruple question cette fois, la marque de la moto, celle de l'auto, la date et l'endroit. (On en connait qui ont tout trouvé !)

Je demandais, le nom de la moto, celui de la voiture, celui du monument en fond et l’année… et Isabelle Bracquemond, membre éminent de l’Indian Motorcycles Club de France, nous a donné en prime le nom du pilote ! Voir son message dans les commentaires.

Quizz n°16 : Deux moteurs superposés dirait-on, mais comment ça marche ? Ne nous demandez pas, mais éclairez-nous, car nous n'avons pas la réponse.

Il s’agissait du Quiz le plus ardu, il a pourtant été trouvé et illustré de belle manière. Reportez-vous aux commentaires en fin d’article.

Quizz n° 17 : Encore un moteur étrange, mais cette fois on sait ce que c'est, il est même possible qu'il soit déjà apparu ici.

Hugues s’est déchaîné en dévoilant un autre Quiz. Il suffisait pour celui-ci de faire dérouler la table des matières du blog pour retomber sur cette intrigante Giacomasso.

Bon, les anciens Quiz ne sont pas tous trouvés, mais presque. (Retournez dans les commentaires à la suite des quiz pour voir les résultats). En voici donc un autre pour occuper votre fin de confinement et je ne serais pas étonné que vous demandiez une prolongation pour vous torturer les méninges. Bonnes cogitations. Il n'en [...]

Unibus 1921 : le scooter moderne a 100 ans

Il est tentant de rechercher les origines du scooter dans l’Autofauteuil français de 1902 ou les patinettes américaines et britanniques genre Skootamota du début des années vingt, mais le premier VRAI scooter qui réunit à la fois l’architecture et le style propres à ce type de véhicule, c’est Unibus anglais présenté en décembre 1920 au salon de Londres avec un plancher plat et une carrosserie formant un tablier enveloppant.

Archives : François-Marie Dumas – Photos modernes : Jim Rendell, Jet Age Museum (Gloucester)

 

La superbe publicité montre bien que l'Unibus s'adressait à tout type de clientèle. Dommage qu'il ait été proposé à environ 100 £ alors qu'une Velocette EL3 Ladie's Model à boîte 3 vitesses n'en valait que 53 !

Visionnaire, cet Unibus dû à l’extraordinaire intuition de l’Anglais Harold Boultbee ingénieur en chef de Gloucester Aircraft Company qui, le premier, inventa le scooter moderne dans ses formes comme dans son esprit. Il avait malheureusement vingt-cinq ans d’avance et, comme d’usage pour les produits trop révolutionnaires, ce fut un flop commercial retentissant !

Rare photo prise à Copenhague vers 1922. Le plus amusant est que le “broc” qui me l'a vendue avait toutes une série de photos hors de prix de motos anglaises courantes sans intérêt et qu'il m'a soldée celle-ci qui n'était "qu'un scooter" !
Les Unibus survivants se comptent sur les doigts d'une main et celui-ci superbement restauré appartient à Mike Webster, un collectionneur britannique.

Encore en avance aujourd’hui

Comme si ce n’était pas assez d’inventer le concept du scooter moderne, l’Unibus fait mieux encore que des scooters actuels ! Le moteur placé à l’avant avec une transmission par arbre jusqu’à la roue arrière assure une parfaite répartition des masses, tandis qu’un vrai châssis « baignoire » constitué de deux longerons en L et de triangles avant et arrière en tôles soudées devait lui conférer une rigidité hors normes. Suspensions avant et arrière et coffre sous la selle, il ne lui manque vraiment rien, mais il ne faut quand même pas trop attendre des techniques d’époque  utilisées. La fourche avant oscillante appuyée sur des ressorts à lames ne devait pas être trop efficace et sans doute moins que la suspension arrière également oscillante et à ressorts à lames comme sur l’ABC contemporaine et compatriote. Contrairement à ce que les photos laissent penser les roues sont de 16 ”, chaussées il est vrai de pneus très fins. Autre modernisme étonnant, il y a deux freins à tambour, mais ils sont tous les deux à l’arrière, accolés à la transmission. Il n’y a apparemment, pas de frein avant.

Démarrage par manivelle, transmission par arbre, suspensions avant et arrière oscillantes et deux freins arrière à tambour.
Ce rarissime exemplaire en parfait ordre de marche fait partie de la collection de Mike Webster en Grande-Bretagne et on en connait trois autres en Italie.

Le mieux restait à venir

Révolutionnaire sous tous rapports, l’Unibus, et bien mieux pensé que la grande majorité des scooters qui vont suivre dans les années à venir voire même par rapport à maintes réalisations actuelles qui affichent certes des performances correctes, mais qui continuent d’être construits sur une architecture bancale.

Et encore Harold Boultbee, le constructeur, s’en était-il tenu à des choix « raisonnables » car il précisait qu’il avait, lors du développement, testé différents prototypes plus futuristes encore dont deux à cylindre horizontal transmission finale par chaîne silencieuse en bain d’huile (façon T-Max avant la courroie !) tandis qu’un troisième avait un moteur en porte-à-faux à côté de la roue arrière, une solution que sir Harold Boultbee jugea sans avenir !

La technique

3- Comme beaucoup d'usines d'aviation se reconvertissant dans le deux roues après les guerres, Gloucester Aircraft Company avait voulu trop en faire et ce concept trop intelligent mais trop cher ne se vendit qu'à peu d'exemplaires entre 1920 et 1922. Notez la selle montée sur un tube qui découvre un petit coffre lorsqu'on lui fait effectuer un demi-tour. On y trouve la pile sèche, la trousse à outils et une pompe.
Le châssis très automobile est constitué de deux poutrelles en acier enserrant un plancher plat et de supports avant et arrière en tôle sur lesquels se boulonne les demi-coques de la carrosserie.
Section de la roue en son milieu montrant les deux freins à tambour accolés.
La transmission par vis sans fin et la commande de deux freins à tambours.

Caractéristiques

Moteur Precision 270 cm3 monocylindre 2 temps refroidi par air vertical derrière le tablier avant – Alésage x Course : 70 x 70 mm – Démarrage par manivelle à main – Graissage séparé par gravité et goutte-à-goutte. – Boîte 2 vitesses par levier à main –  Embrayage monodisque – Transmission par arbre et vis sans fin – Châssis à deux longerons acier et coques avant et arrière en tôles soudées  – Carrosserie : deux « demi-coques » en tôle d’acier emboutie boulonnées à l’avant et à l’arrière du châssis-plancher plat – Suspension AV. : fourche pendulaire et ressorts à lames, AR. Oscillante et ressorts à lames – Roues à voiles pleins et jantes démontables en tôle d’acier – Pneus 2,25 x 16′ – Freins par double tambour à l’arrière – Vitesse 40 km/h

Extrait du Motor Cycle du 8 décembre 1920
Il est tentant de rechercher les origines du scooter dans l'Autofauteuil français de 1902 ou les patinettes américaines et britanniques genre Skootamota du début des années vingt, mais le premier VRAI scooter qui réunit à la fois l'architecture et le style propres à ce type de véhicule, c'est Unibus anglais présenté en décembre 1920 au salon [...]

Quiz n°3

Terminé, ne cherchez plus ! Les trois difficiles questions de ce Quiz ont été répondues. 

Quiz n° 11 :  Italemmezeta Texas 50 Rodeo de Leopoldo Tartarini en 1963.

Quiz n° 12 : Scooter BSA 250 Tigress de 1960 aussi vendu sous label Triumph 250 Sunbeam.

Quiz n° 13 : Avro Motocar de 1926.

Ces trois véhicules sont décrits et photographiés en détail dans les commentaires à la fin de cet article.

C’est vrai, il n’y avait pas de 9 de pâques dans le dernier Quiz, mais il vous en reste quand même deux sur quatre à trouver, plus deux sur cinq dans le Quiz précédent. D’accord, c’est vraiment de l’inconnu, mais un quiz n’est-il pas fait pour ça !

Allez, je me rattrape cette fois avec trois questions vraiment faciles surtout si vous êtes des lecteurs fidèles !

 

Quizz n°11 : Evidemment, j'ai effacé la marque. Facile, d'accord, mais pas trop quand même !
n°12 : Bien que la photo soit prise sur un circuit, ce n'est pas vraiment une bête de course. Une idée ?
n°13 : Le moteur seul devrait vous permettre d'identifier l'engin.
Terminé, ne cherchez plus ! Les trois difficiles questions de ce Quiz ont été répondues.  Quiz n° 11 :  Italemmezeta Texas 50 Rodeo de Leopoldo Tartarini en 1963. Quiz n° 12 : Scooter BSA 250 Tigress de 1960 aussi vendu sous label Triumph 250 Sunbeam. Quiz n° 13 : Avro Motocar de 1926. Ces trois [...]

Quiz de Pâques

Plutôt que de chercher des œufs, cherchez les réponses à ce quiz spécial Pâques et cela risque de vous occuper un certain temps. Il y en a quand même un facile ! Et puis il en reste toujours deux sur cinq à trouver dans le quiz précédent !  Voilà les réponses pour ceux qui n’ont pas été les voir dans commentaires :

Quiz n°2 : Souplex à moteur flat twin Coventry Victor de 285 cm3 en 1948 – Quiz n°4 : Lube 125 P de 1956 – Quiz n°5 : Stilma 500 cm3 1948.

Quizz n°6 : Un curieux scooter "feet forward" comme disent les Anglais.
Quizz n°6 : le même en couleur ce qui prouve qu'il existe toujours.
Quizz n°7 : Des vélos à moteur dans la roue, on en voit plein aujourd'hui, mais quel est celui-là photographié devant un chef d'état guerrier.
Quizz n°8 : On ne sait rien sur celui-là, sinon qu'il semble de l'est, mais ce n'est pas sur.
Quizz n° 10 : un facile pour finir avec ce beau bicylindre dont on rêve encore. Il ne vécut malheureusement que le temps d'un salon.
Plutôt que de chercher des œufs, cherchez les réponses à ce quiz spécial Pâques et cela risque de vous occuper un certain temps. Il y en a quand même un facile ! Et puis il en reste toujours deux sur cinq à trouver dans le quiz précédent !  Voilà les réponses pour ceux qui n'ont pas [...]

Quiz : les motos de l’inconnu

Quizzz… ! Une nouvelle rubrique dans le blog qui arrive bien à point un 1er avril et qui devrait bien occuper votre semi-confinement. Didier Ganneau et moi avons ressorti les inconnues de nos fonds de tiroir. Les motos insolites sur lesquelles nous n’avons, bien souvent, pas pu mettre un nom. À vous de jouer, en sachant que, parfois, c’est vous qui allez donner une réponse que nous n’avons pas. Mailez donc la nous sur les commentaires du blog.

On démarre très fort aujourd’hui avec 5 inconnues, à vous de jouer…

FMD

Quizz n°1 : Début de siècle, mais où et de qui…
Quizz n°2 : Qui signe la moto et qui a fait le moteur ?
Quizz n°3 : On retrouve bien les inspirations, mais qui a pondu ça ?
Quizz n°4 : Et bien ici, on a pas trouvé, peut-être serez-vous plus forts !
Quizz n°5 : Une facile pour finir que les habitués du blog trouveront facilement.
Quizzz… ! Une nouvelle rubrique dans le blog qui arrive bien à point un 1er avril et qui devrait bien occuper votre semi-confinement. Didier Ganneau et moi avons ressorti les inconnues de nos fonds de tiroir. Les motos insolites sur lesquelles nous n’avons, bien souvent, pas pu mettre un nom. À vous de jouer, en [...]