Villa d’Este 2016 : Élégance, mais pas que…

On connaît depuis 1929 le prestigieux concours d’élégance de la Villa d’Este sur les bords du lac de Côme en Italie qui réunit quelques millions d’euros de voitures venues des quatre coins du monde. S’y ajoutent depuis six ans des motos exposées dans les jardins du palace voisin, la Villa Erba. La philosophie et l’ambiance sont toutefois bien différentes ici ; on ne parle d’ailleurs pas de « concours d’élégance » mais d’un « concorso di motociclette » qui cherche à réunir sur de nouveaux thèmes choisis chaque année, les motos les plus marquantes de l’histoire. Le simple fait d’accéder à ces estrades est déjà en soi une reconnaissance pour les trente-cinq motos qui y sont conviées et, comme il faut bien un gagnant parmi les meilleurs, un jury de spécialistes dont j’ai le plaisir de faire partie se charge de désigner les trois machines les plus représentatives dans chacune des cinq catégories concernées et un « Best of the show » pour… celle qui fera la couverture du livre-programme l’an prochain.

Impossible de s’attarder en une seule fois sur tant de motos d’exception, mais voici le programme sous la forme d’un petit film réalisé pour son blog par Eric Guillard, qui justement avait amené au concours la Viratelle créée par son arrière-grand-oncle Marcel Viratelle, tout juste finie de restaurer et qui obtint sans discussion le premier prix dans sa catégorie. On y reviendra…

Cliquez sur le lien en bleu pour le film et sur les photos en vignette pour les agrandir.

Les voitures sont un tout autre monde.
Les voitures sont un tout autre monde.
La Viratelle de Jean-Marc Brionnet et Eric Guillard.
La Viratelle de Jean-Marc Brionnet et Eric Guillard.
"Best of the Show", la Grinlay Peerless 500 Jap de 1929.
"Best of the Show", la Grinlay Peerless 500 Jap de 1929.
Jean-Claude Conchard parade au guidon de sa Gnome Rhône 750 X à side-car Bernardet Aviation.
Jean-Claude Conchard parade au guidon de sa Gnome Rhône 750 X à side-car Bernardet Aviation.