Yamaha 250 YDS2 1963 : Premiers essais

1963 : Sonauto nouvellement promu importateur officiel de Yamaha en France surfe sur les premiers succès sportifs de la marque et commercialise son bicylindre 250 YDS2 équipé en option d’un petit guidon sport en place de celui très relevé qui l’équipe d’origine. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître, les essais presse parus dans L’Automobile sous la plume du journaliste et pilote de talent André Nebout et dans Moto-Revue, sous celle de Jean-Pierre Beltoise, sont dithyrambiques. (Jean-Pierre Beltoise se répétera d’ailleurs avec le même enthousiasme dans Champion l’année suivante en essayant la 250 DS3 à graissage séparé).

 « Si nos constructeurs avaient su réaliser une moto de ce genre au moment voulu, l’avenir de la moto en France eût été tout autre » écrit André Nebout dans L’Automobile.  « C’est bien une Adler… avec dix chevaux de mieux » commente Roger, le mécano et metteur au point des AJS de Georges Monneret. et Jean-Pierre Beltoise d’en rajouter une couche dans Moto Revue en soulignant « les accélérations extraordinaires du niveau, en ville, d’une bonne 500 ou 650 cm3… Même comparée à la Suzuki 250 d’alors qui ne fait que 18 chevaux, les 28 ch de la Yamaha créent un vrai trou ». Seules les suspensions subiront quelques critiques, il est vrai que les essayeurs semblent avoir parfois oublié qu’ils ne testaient pas une moto de course !

Clic sur les photos pour agrandir et afficher les légendes

Photos Henri Lallemand

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *