Harley et un italien inventent la moto à 4 roues

Les premières automobiles s’étant inspirées des chariots et calèches hippomobiles, pourquoi le cheval mécanique qu’est la moto ne s’attelerait-elle pas à un sulky, vous savez, cet attelage très léger et sans caisse portant seulement le siège rudimentaire du jockey pour les courses de trot attelé.

 

C’est ce que semble avoir inventé le milanais S. Barattelli en 1914. Son attelage sur une Rudge se présente comme un double side-car. Chaque caisse s’appuie sur sa propre roue et chacune est reliée par une traverse flexible en bois qui s’appuie sur une grande lame de ressort en C. Une barre relie les nez des deux caisses et un tube en son centre vient se fixer sur le tube central de la moto par un joint de cardan. L’ensemble peut prendre les virages les plus serrés sans risque de se retourner et même s’il n’est chargé que d’un côté promet son inventeur. Cerise sur le gateau, le double side une fois détellé fait le plus original des canoés !

photo Hughes Desceliers - Barber museum-USA

Inspiré ou non par cette idée géniale, Harley Davidson présente en 1915 le « Cygnet rear cab ». Il s’agit cette fois d’une volumineuse caisse sur deux roues pouvant recevoir deux personnes ou des marchandises et qui vient s’atteler par deux bras extérieurs au niveau des repose-pieds pilote de la moto. Et pourtant ça tourne !L’Harley Davidson 1915 est animée par un bicylindre de 1000 cm3 à soupapes opposées (culbutée pour l’admission et latérale pour l’échappement). Alimenté par un unique carbu Schleber, il développe l’imposante puissance de 11 ch à 3000 tr/min, a une boîte 3 vitesses à main et un seul frein à l’arrière. Poids annoncé de la moto seule : 145 kg et vitesse 105 km/h.

photo Hughes Desceliers - Barber museum-USA

N’oubliez pas les commentaires à la suite de cet article ! Les lecteurs l’ont commenté et complété , le musée du side-car de Cingoli en particulier, avec  quelques photos de ses archives.

 

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Harley et un italien inventent la moto à 4 roues

  1. jackymoto dit :

    La Ford T avec son prix ainsi que sa fiabilité, ne laissait aucune chance à ce machin bâtard à
    l’aérodynamisme pour véhicule hippomobile…

  2. fmd dit :

    Et Sergio a publié une vue différente de ce curieux attelage conçu par un Italielen en Grande-Bretagne !

  3. Costantino dit :

    L’ingénieur Barattelli n’avais bien compris que la moto n’était pas un cheval…et il échangeait aussi la route avec l’eau!!
    Les Américaines avaient trouvé la solution du Cygnet pour nombreuses utilisation.
    Cette idée était reproposée en Italie dans l’après-guerre, sans trop de succès.

  4. fmd dit :

    Un grand merci à Costantino Frontalini, grand spécialiste du side-car et de la moto au cinéma et fondateur du musée du side-car à Cingoli en Italie. Je complète ses propos par une ultime version de la remorque Stabil attelée à un Lambretta 125 série D et présentée à la foire de Paris en 1956.