Nouvelles Nougier et Alcyon à Issoire

Les journées de roulage les 19 et 20 mars derniers sur le circuit d’Issoire (qui gagne vraiment à être connu) étaient spécialement consacrées à un hommage à Alain Chevallier et réunissaient la quasi-totalité des motos de course et prototypes qu’il a réalisés. Plus, bien évidemment, les Voxan, dont le remarquable petit musée dans l’enceinte du circuit vaut à lui seul le déplacement. Je ne saurais trop vous conseiller de visiter Pit-Lane.biz rubrique « Sorties » pour détailler toutes les motos de course présentes, mais il y avait aussi des ancêtres peu ou jamais vus dont voici quelques photos en attendant d’y revenir en détail.

La quasi totalité des motos construites par Alain Chevallier étaient la et souvent avec leurs pilotes.

Première absolue, La Nougier 350 quatre cylindres. Essentiellement développée dans sa version 500 cm3, car c’est ce qui voulait son mécène Pierre Collignon, la quatre cylindres Nougier était aussi prévue au départ en 350 cm3. Ce projet était resté en suspens jusqu’à ce que, dans les années 80, Jean Nougier décide de reprendre sa copie du début des années 50 en l’améliorant, en particulier avec un vilebrequin monobloc et non plus assemblé. Il retravailla le moteur assisté par Claude Caucal, jusqu’à ce que son état physique le contraigne à abandonner avant que la mécanique soit prête. C’est fait aujourd’hui. Claude Caucal a terminé les pièces non finies, entre autres le vilebrequin, et la 350 quatre cylindres a fait sa première apparition publique à Issoire. Dommage il manquait encore quelques ultimes modifications du système de graissage avant que le quatre cylindres ne puisse être mis en route pour la première fois, ce qui ne saurait tarder.

Alcyon 175 double ACT de 1953 : une renaissance. Vous la connaissez cette Alcyon ! Elle figure depuis bien longtemps dans les fiches sur ce site, mais elle était alors équipée d’un moteur AMC certes très préparé pour la course, mais toujours avec sa distribution d’origine par tiges et culbuteurs. Jean-Marc Brionnet, qui a récemment racheté cette superbe petite moto s’est bien évidemment empressé d’y monter l’AMC double ACT d’usine avec lequel on la vit à l’époque.

En 1953, avec le double ACT qu'elle a enfin retrouvé.(archives Jean-Marc Brionnet)
Une carburation un gros poil trop riche empêcha l'Alcyon de démontrer son potentiel, et son mécanicien et pilote René Bayssat l'a vite délaissé pour tourner sur la Paton ex Appietto… On ne lui en voudra pas !
L'Alcyon 175 avec son moteur AMC culbuté
et celle maintenant avec le moteur AMC double ACT.

L’autre vedette parmi les anciennes rares était l’unique Ultima 500 développée en 1951 par Fernand Fargeton. Je vous en reparle en détail très très bientôt.


Découvrez 500 motos, 2000 fiches et leurs histoires Moto Collection c'est aussi un site !
Découvrez 500 motos, 2000 fiches et leurs histoires
www.moto-collection


Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Nouvelles Nougier et Alcyon à Issoire

  1. jackymoto dit :

    Arrivées trop tard, après que la « mode » de la moto soit passée.
    Dommage, ça a permis aux Norton Manx de survivre 10 ans de plus…
    Quand on voit le budget de certaines usines pour produire un pétarou quelconque,
    les Chartoire (pas motoristes pour un sou) et autres Nougier (mécanicien auto moto et non ingénieur)
    faisaient des choses incroyables. Je crois que Fargeton était ingénieur…avec pas plus de moyens financier
    que les autres. Oui, on peut remercier Pierre Collignon qui avait fait la fonderie du moteur Nougier pour…le sport et l’amitié! Encore bravo à Claude Caucal pour ce remontage …sérieusement amélioré.

  2. DANIEL DAVID dit :

    Cette belle 175 Alcyon faisait la fierté de Marcel Demay qui nous a quitté bien trop tôt. Je suis content qu’elle soit maintenant en version d’origine c’est une des rares et magnifiques moto de course françaises des années 50.

  3. maurice Metz dit :

    Superbe documentation et très belles motos ! Merci pour le partage !