1896 à 1996 : 100 ans d’anniversaires

De 1896 à 1996, plus de 1980 marques de mon répertoire, qui en recense environ 3000, fêtent leur anniversaire en 2016 Honda et Piaggio (Vespa) en tête, mais pas que….

Un clic sur les noms en bleu renvoie sur la fiche de la moto ou de la marque concernée. Archives et Photos FMD/moto-collection.org

 1896 voit naître Léon Bollée à Paris, Bock & Hollender à Vienne en Autriche, Excelsior à Coventry en Grande-Bretagne et Geneva aux États-Unis.

Rencontre franco autrichienne avec une Léon Bollée de 1896 et un Bock-Hollander  de 1907.

Rencontre franco autrichienne avec une Léon Bollée de 1896 et un Bock-Hollander de 1907.

Une reconstruction de la Geneva de 1896 et une vue d'époque de l'Excelsior de 1903.

Une reconstruction de la Geneva de 1896 et une vue d’époque de l’Excelsior de 1903.

1906 : Ce sont près de 25 marques qui apparaissent, essentiellement en France qui connaît son âge d’or. Parmi les plus notables, Archdéadon, Austral, Deronzière, Magnat-Debon, Magnat-Moser, Staub, Tractocyclette et Viratelle en France, Frera et Garabello, en Italie, Motoclette en Suisse et Achilles en Tchécoslovaquie.

Dernière 1911 et Magnat Debon 1910

Dernière 1911 et Magnat Debon 1910

L'étonnante Virtuelle de 1908 et une CP Roléo à bloc moteur Staub 350 cm3 de 1929.

L’étonnante Viratelle de 1908 et une CP Roléo à bloc moteur Staub 350 cm3 de 1929.

Frera 1140 cm3 1920

Frera 1140 cm3 1920

1916 : Petite année. la guerre dure depuis deux ans déjà et seules trois nouvelles marques britanniques sont notées dont Alldays Allon.

1926 : C’est un record avec plus de 50 nouvelles marques

en France : Helyett à Sully-sur-Loire, Everest Harrissard, Keops à Compiègne, Marc à Paris (monté par Corbeau-Utilia à Paris), Moto-Maître, Osa Liberty à Argenteuil, et Petit Breton à Nantes, Prester à Courbevoie, Propulcycle à Levallois, Sansoupap à Paris, Styl’son au Chambon Feugerolles.

en Allemagne : Baier à Berlin, Ernst Mag, Jurish,

en Autriche : Montlhéry ( !)

en Grande-Bretagne : AJW, Baker,

en Italie : Aquila Rossa, Brouiller Ladetto & Blatto, Piazza, et VVV

au Japon : Arrow First et JMN (Japan Motor Manufacturing) et Lion à Osaka

en Suède : NV (Nymans Verkstater) qui donnera naissance à Monark et Crescent avant d’être absorbé par Volvo.

en Tchécoslovaquie : Trusty.

Kéops 1922 et moteur Harrissard bicylindre deux temps de 1926

Kéops 1922 et moteur Harrissard de 1926

1930 : Sansoupap à moteur 250 JAP / Marc à bloc moteur Chaise 350.

1930 : Sansoupap à moteur 250 JAP / Marc à bloc moteur Chaise 350.

Styl'Son 500 RK 1929

Styl’Son 500 RK 1929

Panel vainqueur du Grand Prix d'Europe à Genève en 128 sur Ladetto et Blatto / NV 250 Eiber 1928

Panel vainqueur du Grand Prix d’Europe à Genève en 1928 sur Ladetto et Blatto / NV 250 Eiber 1928

Baier 500 de 1928 - Bakker 250 mod58 de 1929

Baier 500 de 1928 / Bakker 250 mod.58 de 1929

1936 : Moins de vingt nouveaux venus répertoriés et aucun chez nous, mais de nouveaux pays entrent dans la danse.

en Allemagne : Bastert, Bauer, BSW, Schenk & Schnürle

en Autriche : Gigant

en Grande-Bretagne : Carlton,

en Belgique : Lion Rapide

en Grande-Bretagne : Prior,

en Italie : Galbusera,

aux Pays-Bas : Fama

en Tchécoslovaquie : ABL

en Pologne : PZI et Sokol (CWS)

aux États-Unis : Cushman, Keen, Power Cycle et Moto-Scoot, ,

au Japon : Ritsurin et Bis Motor.

Du scooter-patinette des débuts américains, avec ces Cushman Autoglide de1937, à la sophistication allemande illustrée par le Bastert tout aluminium dessiné par Louis Lepoix en 1951.

Du scooter-patinette des débuts américains, avec ces Cushman Autoglide de1937, à la sophistication allemande illustrée par le Bastert tout aluminium dessiné par Louis Lepoix en 1951.

Carlton à moteur Anzani de 1920 / CWS-Sokol 1000 cm3 M111-1933 / Galbusera-250 moteur Rude 4 soupapes 1934.

Carlton à moteur Anzani de 1920 / CWS-Sokol 1000 cm3 M111-1933 / Galbusera-250 moteur Rude 4 soupapes 1934.

1946 : Près de trente nouveaux et non des moindres avec la Vespa de Piaggio en Italie et les premiers moteurs adaptables pour vélo de Soichiro Honda au Japon.

en France : Cemec, Vélosolex et Ydral

en Allemagne : MZ

en Grande-Bretagne : Aberdale, Corgi et Sun

en Italie : Amisa (qui donnera naissance au Rumi), Aspi, Breda Italia, Carda, Gianca, GM, Moto Morini, Parilla et bien sur Piaggio avec la première Vespa commercialisée (les prototypes étant réalisés l’année précédente).

en Pologne : WSK

en Suisse : Perfecta,

en Argentine : Lujan

aux États-Unis : Allstate, Beam et Speedway

au Japon : Fuji (Rabbit), Mitsubishi (Silber Pigeon), Honda avec ses premiers moteurs adaptables sur vélo et Hurikan.

Cames 750 culture escorte du président Coty / Présentation du Vélosolex au salon 1946 / Affiche des moteurs Ydral.

Cemec 750 C8 escorte du président Coty / Présentation du Vélosolex au salon 1946 / Affiche des moteurs Ydral.

honda c-1947

Honda type C 1947

15-Vespa 98-1946-36

Vespa 98 cm3 1946

16-Gianca Nibbio Fuji, Corgi Welbike 1947-11

La mode du scooter explose en Italie et au Japon en 1947. À gauche le Gianca Nibbio, au centre, la version civilisée du Corgi produite par Excelsior et à droite l’un des premier Fuji

17-Morini 125 course 1946-Parilla 250 48

Morini 125 1946 / Parilla 250 corsa 1948

MZ 175cm3 1962 / WSK 125 Riviera 1970

MZ 175cm3 1962 / WSK 125 Riviera 1970

1956 : À peine plus de 26 nouveaux inscrits. On remarque l’entrée discrète de l’Espagne et de la Yougoslavie, sans pouvoir pour autant parler d’une grande année.

en France : Inter et La Française

en Belgique : BH et Salira (Lion Rapide suite !)

en Espagne : Elig, Evysca, Gimson, Ivo Lola Ribar et Sabrian

en Grande-Bretagne : Phoenix

en Italie : Casalini, Malanca et Minarelli,

aux Pays-Bas : Disselhof et HDR (scooter Progress)

en Pologne : Junak et SFM

en Yougoslavie : Tomos

au Japon : BIM, Darling, Kume Sankei et Martin.

Minarelli 100 et 175 des records (1966 à 1971)  / Tomos 50 - 1963

Minarelli 100 et 175 des records (1966 à 1971) / Tomos 50 – 1963

BIM 500 cm3 - 1957 / Junak 350 M10 1960

BIM 500 cm3 – 1957 / Junak 350 M10 1960

 

1966 : C’est la crise, six marques seulement

Alesia en Suisse, Bimota (qui ne crée sa première moto, la HB1 qu’en 1973), Italjet et Moto Villa en Italie Münch en Allemagne et Seeley en Grande-Bretagne.Münch

1976 : À peine mieux avec huit marques répertoriées.

Accosato en Italie, Barron, Quasar et Sparton en Grande-Bretagne Krauser en Allemagne, LCR en Suisse, MBA en Italie et TVS (Suzuki) en Inde.

1986 : Cinq noms au catalogue

En France Boxer Bike à Toulouse, BFG (MBK) Savard et HRD.

Enfin par pur chauvinisme on citera Voxan en 1996.BFG Voxan 1000 Roadster -hj

Pour compléter cet article avec des photos, merci de me joindre sur info@moto-collection.org

9 commentaires sur “1896 à 1996 : 100 ans d’anniversaires

  1. Yves Campion dit :

    « Enfin par pur chauvinisme on citera Voxan en 1996. »

    Mais qu’est-ce que ce repliement sur soi, cette négation de l’esprit inventif français !
    Les Voxan sont des motos fabuleuses !
    Et j’en sais quelque chose… La seule chose qui m… ce sont les composants japonais : freins avant et fourche sur la Scrambler
    Je suis Voxan en ce 7 janvier, comme je suis Charlie aussi ; tous deux assassinés !

  2. Jicécé dit :

    Comment un barbu peut-il rouler sur une moto virtuelle ? Comme les Monty Python dans sacré Graal? avec un assitant qui le suit en faisant vroum vroum?

  3. Oldjunor dit :

    Tu as voulu faire de la peine aux amateurs d’américaines ?…

  4. fmd dit :

    La mention « citation, par pur chauvinisme » n’est la que pour signaler que je fais une exception pour Voxan en l’incluant dans cette liste consacrée aux motos de collection plus anciennes. Cela dit, ce n’est pas parce qu’un frein grippe qu’il est Japonais et la fourche est une Paioli !

  5. fmd dit :

    Tu parles sans doute de la Viratelle et de son pilote barbu qui n’est autre que son créateur Marcel Viratelle sur son prototype de 178 cm3 en 1906 qui semble bien avoir roulé. (On le voit plus en détail sur le site de ses héritiers : https://sites.google.com/site/marcelviratelle/ses-creations/prototypes

  6. fmd dit :

    Pourquoi ? Parce que j’ai écrit que la Geneva était une reconstruction ? Ce n’est pas forcément une critique quand c’est clairement annoncé et que l’original n’existe plus et puis il y a surement du vrai dans cette Geneva là.

  7. François Arsène dit :

    1916, tu cites Alldays Allon. J’ai vu des Alldays Onion, notamment une pilotée par Sammy Miller à un Pionneer Run voici une paire d’années. Un lien de parenté ?

  8. fmd dit :

    Pourquoi mets-tu le doigt où y faut pas ! De fait c’est une erreur (funeste). La marque Alldays Onions (c’est bon pour la santé) semble avoir fabriqué des motos de 1903 à 1915, date à partir de laquelle, selon Abramo Luraschi, la marque sot un modèle dénommé Allon deux temps de 296 cm3. Ce n’est donc pas l’anniversaire de la marque, mais juste d’un modèle d’ailleurs très mineur et à ce titre on en a rien à battre dans cet article. Je bat ma coulpe (pas trop fort quand même).

  9. François Arsène dit :

    OK. En guise d’arnica pour résorber l’ecchymose consécutive à ton battage de coulpe je t’envoie par mail séparé une photo de Sammy Miller et de sa Alldays Onions (1913 ou 14) que j’ai prise au départ du Pioneer’s Run

Comments are closed.